Scène découverte

Depuis son ouverture, de nombreux groupes et artistes ont poussé les portes du Studio L’Atelier de Jovence pour répéter ou enregistrer.
Cette soirée Scène Découverte leur est consacrée : rock, folk, électro venez découvrir toute la richesse musicale du Pays de Louvigné !

BEN COZIK

Ben Cozik est un projet folk du fougerais (35) Benoît Noël. Le répertoire, entre folk résolument lyrique et rock délicatement mélancolique, comporte à ce jour une quinzaine de compositions, désormais étoffés d’arrangements au violoncelle et aux chœurs grâce à l’apport de Yann Marc,  fougerais aujourd’hui en région parisienne.
Ben Cozik, sur scène, c’est la simplicité d’une guitare et d’un violoncelle acoustique et de leurs deux voix. Des voix qui racontent en anglais des histoires intimes, d’autres universelles. Des histoires d’amour, de famille, de rencontres.

JEHAN

PORCELAINE

Chant : Florian – Guitare : Adrien – Guitare & Synthé : Pierre Maël – Basse : Jules – Batterie : Antoine

Après un premier EP « Ambassades Souterraines », sorti en 2019, les cinq rennais de Porcelaine continuent leur route et leur exploration de leur identité. Un son défini, un style assumé, Porcelaine est un groupe qui ne laisse pas indifférent ceux qui l’écoute.
La suite d’ « Ambassades Souterraines » ? Trois titres sont venus s’ajouter aux quatre existants. Jour de Gloire, Deux à deux et l’Aurore II. Amour, déception, reconstruction et nouveaux jours sont les sujets abordés dans ces nouveaux textes.
Côté musique, Porcelaine mélange l’ensemble de ses influences. Chacun pourra s’y retrouver et entendre ce qu’il souhaite entendre. Porcelaine n’est pas de ceux qui veulent faire de la musique comme, mais juste cinq âmes esseulées qui se sont trouvées pour faire de la musique.

©Gwenolé Legal

SYDIONYS

Sydionys, autrefois connu sous le nom de Mister-Zack depuis 2002 est inspiré par les sonorités envoûtantes de la Coldwave, de la New wave et de l’Electro Pop Rock. Ses sources d’inspiration sont Taxi Girl, Jacno, Indochine, Torul, Actors et Lescop… il a su insuffler à sa musique une touche de nostalgie et parfois de rébellion.

Seul, entouré de sa guitare, sa basse, de son synthé et de son ordinateur, Sydionys invite son public à se plonger dans un univers où la nostalgie se mêle à la révolte, à la vie et à la mort…

Le Grand Chamboule-tout

Jovence a l’immense plaisir de vous présenter une grande soirée inédite et féérique !

Grâce à la complicité de Greg Brinchault, nous avons pu réunir pour cet événement les meilleurs artistes internationaux dans leur art.
Contorsion, ombromagie, roue cyr, ou close-up, venez partager avec nous ce Grand Chamboule Tout !

GREG

Bien plus qu’un simple faiseur de bulles, Greg est un fabriquant de rêves ! Il va sculpter ses sphères éphémères pour vous amener avec lui dans un univers de rêves et de poésie !
© PERON Photographe

HEEJIN DIAMOND

Elle transcende la performance circassienne pour en faire un numéro féérique où le corps oublie ses repères pour défier les lois de la gravité avec poésie et légèreté.
© DR

ELENA DIVINA

L’alchimie créée entre la puissance et la grâce, fait de ce numéro de roue Cyr le plus aérien des numéros au sol.
© Gaelle Girbes

MR Z

MrZ est un personnage haut en couleurs, venant tout droit de l’époque de Jules Verne. Il intervient avec une magie interactive et burlesque, avec des effets percutants et dynamiques.
© Dan et Nat Photographies

PHILIPPE BEAU

Philippe Beau est un magicien des ombres, l’un des rares artistes professionnels spécialisés dans la discipline poétique qui consiste à créer des jeux d’ombres en utilisant uniquement ses mains : l’ombromanie.
© DR

MISTER CUBE

Vincent, alias Mister Cube, donne ses lettres de noblesse au rubik’s cube à travers une performance scénique et artistique bluffante, faite de prouesses techniques et de poésie.
© DR

FRANCK MARCO

Franck Marco conjugue sa passion pour la peinture et la batterie dans un dialogue improvisé, subtil et inspirant. Sa performance de « drum-painting » est un moment unique à découvrir absolument !


© Sophie Stalnikiewicz

02 99 98 50 08

Culture@
louvignedudesert.org

Billetterie au C.C Jovence

Billetterie en ligne

Concert - H-BURNS

Porcelaine - musique

Porcelaine

En résidence du 20 au 25 mai 2024
SORTIE DE RÉSIDENCE
Dans le cadre de « Scène découverte »
Vendredi 24 mai 2024 [ GRATUIT ]

Après un premier EP « Ambassades Souterraines », sorti en 2019, les cinq rennais de Porcelaine continuent leur route et leur exploration de leur identité. Un son défini, un style assumé, Porcelaine est un groupe qui ne laisse pas indifférent ceux qui l’écoute.
La suite d’ « Ambassades Souterraines » ? Trois titres sont venus s’ajouter aux quatre existants. Jour de Gloire, Deux à deux et l’Aurore II. Amour, déception, reconstruction et nouveaux jours sont les sujets abordés dans ces nouveaux textes.
Côté musique, Porcelaine mélange l’ensemble de ses influences. Chacun pourra s’y retrouver et entendre ce qu’il souhaite entendre. Porcelaine n’est pas de ceux qui veulent faire de la musique comme, mais juste cinq âmes esseulées qui se sont trouvées pour faire de la musique.

© Gwenolé Le Gal

Chant : Florian
Guitare : Adrien
Guitare & Synthé : Pierre Maël
Basse : Jules
Batterie : Antoine

Le Grand Chamboule-tout

Scène découverte

F.A.I.L – Saison Vagabonde

Il faut réussir, être le ou la meilleur·e… Vraiment ? Plutôt que d’avancer les un·e·s contre les autres (ou contre soi-même), pourquoi ne pas avancer les un·e·s avec les autres ?
Nous le rencontrons tout au long de notre vie, à commencer dans notre parcours scolaire. J’ai souvent constaté qu’a cette période de construction, l’échec a un impact très fort sur l’image que l’on a de soi. il est difficile, lorsqu’on est jeune, de ne pas abandonner après un échec, d’y trouver de quoi se renforcer et recommencer. pourtant entreprendre, oser, inventer, créer sont possibles à la condition de ne pas en craindre l’issue… Et d’apprendre à tomber. Je voudrais, avec ce spectacle, raconter une histoire qui nous réconcilie avec nos échecs, qui nous fasse les regarder avec tendresse et intérêt pour apprendre à les aimer et a les vivre comme des instruments de progression. Jonathan Salmon

© Thomas Hawk

Mise en scène : Jonathan Salmon
Autrice : Marjorie Fabre
Interprète : Charly Labourie
Technicien(e) en cours

Proposition dans le cadre de la saison vagabonde du Centre culturel Juliette Drouet de Fougères

02 99 98 50 08

Culture@
louvignedudesert.org

Billetterie en ligne

Les Gloriettes - théâtre musical

Première Neige - théâtre

H-BURNS

CONCERT [ Billetterie ]
20h30

Grande salle du Centre culturel Jovence

© MIMI RAVER

Si le folk s’invite toujours dans les mélodies d’H-Burns, notamment sous l’influence de la Californie triste du On the Beach de Neil Young,  Sunset Park se fait écho de la quête sonore de The National autour d’un terreau électrique et d’un travail rythmique. Enregistrer avec deux des collaborateurs réguliers du groupe américain, David Chalmin et Benjamin Lanz, qui intervient sur les cuivres, n’est pas un hasard. « The National n’a pas peur d’envolées arrangées, d’exprimer ses émotions très haut ou très bas, explique H-Burns. C’est ce que je souhaitais ici également : une charte des sons qui ne soit pas monolithique. » Ainsi, en l’espace de onze chansons, H-Burns confirme l’un des buts premiers (et l’une des grandes vertus) de la musique : parler de soi tout en s’adressant à tous.

H-BURNS – Sunset Park © Gilles Marrey

Bio

Tantôt calme, tantôt agitée, de l’eau a coulé depuis ses débuts en solo avec Songs from Electric Sky,
en 2006. Depuis, H-Burns a publié un beau corpus d’albums où se croisent folk acoustique et rock
électrique, ambition minimaliste et lyrisme maîtrisé. Ce qui semble parfaitement condensé dans
ce neuvième album studio, Sunset Park.

Auteur, compositeur, multi instrumentiste et producteur, H-Burns a laissé les manettes du mix à Rob. Pour l’objectivité, la fraîcheur, la vibration West Coast.

Puis il a repris la route jusqu’à Vancouver, route déjà tracée il y a quelques années, afin de retrouver la
sérénité. En bande sonore, l’audiobook du roman Sunset Park, de Paul Auster. Au retour, il sera
temps de s’atteler à sa réinterprétation des chansons de Leonard Cohen, proposée avec le disque
et le live Burns on the Wire, projet qui lui a « permis de persister dans une veine universelle, nourri de
la sage mélancolie de Cohen. »

En résulte un disque mémorable, de ceux dont on dit qu’ils sont des classiques instantanés. Si
elle peut être galvaudée, l’expression prend tout son sens dès la superbe introduction « Sunset
Park », ponctuée de touches impressionnistes de lapsteel : on plonge aussitôt dans l’Amérique
de H-Burns. S’ensuite « Morning Flight » qui, sous des allures folk, se livre à un crescendo apo-
calyptique, un « Late Bloomers » dont le up tempo « fige l’invincibilité post adolescente », analyse
H-Burns : « L’impression que rien ne nous atteint se volatilise au fil des années avant de nous laisser seul
face à l’adversité. »

Ainsi, en l’espace de onze chansons, H-Burns confirme l’un des buts premiers (et l’une des grandes vertus) de la musique : parler de soi tout en s’adressant à tous.

Label

Yotanka

Première Neige - théâtre

Le Grand Chamboule-tout